Les sites Comparagroup
Accueil > Lexique des livrets d'épargne et placements en ligne > Livret de Développement Durable
Lexique des livrets d'épargne et placements en ligne
Envoyer à un ami Imprimer

Livret de Développement Durable

Le LDD, nouveau nom donné au CODEVI depuis le 1er janvier 2007, apparaît aujourd’hui comme le complément idéal du Livret A, qu’il avait, jusqu’à la généralisation de la distribution de ce dernier, vocation à remplacer dans les établissements bancaires qui n’étaient alors pas autorisés à proposer cette formule très prisée à leurs clients.

Bien qu’encadré par l’Etat, le versement initial exigé à la souscription reste au libre choix de la banque, même si, en principe, celui-ci n’excède pas 15 €. Les dépôts et les retraits y sont ensuite libres, en matière de montant et de fréquence, avec un plafond fixé, dans tous les cas, à un maximum de 6 000 €.

Son taux de rémunération, égal à celui du Livret A, permet de voir les fonds investis produire des intérêts, chaque quinzaine, pour une capitalisation annuelle, intervenant tous les 31 décembre et n’impliquant alors le prélèvement d’aucun impôt, le LDD étant un placement totalement défiscalisé.

Créé en 1983, le CODEVI avait pour objectif de soutenir les banques dans le financement des PME, sa transformation en LDD lui a permis d’afficher un plafond plus élevé, celui-ci n’étant à l’origine que de 20 000 francs, et de changer son orientation, pour favoriser désormais les travaux visant à améliorer la consommation énergétique des bâtiments anciens.

Permettant de prolonger l’épargne du Livret A, tout en profitant d’un rendement identique, le LDD reste très apprécié des Français mais ne peut toutefois être souscrit qu’en un seul exemplaire par foyer fiscal, voire deux dans le cas d’un couple marié ou pacsé.